jeudi 30 juin 2011

Compte rendu - rassemblement du 29 juin à Bobigny

Hier a eu lieu le grand rassemblement de soutien aux expulsés de la barre Balzac devant la Préfecture de Bobigny.

Environ deux cents personnes était présentes, venues de différents endroits. Parmi elles, une délégation des squatteurs de la rue des Sorins à Montreuil et une délégation du Foyer AFTAM Epinay-République.


La détermination était forte, face au « comité d’accueil » des flics armés et suréquipés. Les tonfas et les boucliers face aux chants et aux slogans…

Mais les manifestants ont du répondant : Pas de policiers, LOGEMENT !

On est serré devant l’entrée et chacun y va de son couplet :
Sarkozy a oublié, SES PARENTS SONT IMMIGRES ! SOLIDARITE AVEC LES MAL-LOGES !











  

  
  
  
Même la gendarmerie a envoyé un hélicoptère pour l'occasion...


Un militant qui filme sur prend un coup de casque sur le nez par un flic un peu « nerveux », le ton est donné…

Après avoir re-re-redemandé un rendez-vous avec le Préfet sans réponse, et bien que le rassemblement soit prévu de 15 heures à 20 heures sur la place, les flics commence à faire reculer les gens de l’entrée de la Préf.


Et ça pousse et ça crie, là un homme se prend un coup de tonfa sur la main, un autre tombe dans la cohue. 




Une femme se retrouve à terre après avoir pris un coup en pleine tête, ses lunettes sont projetées… On doit appeler les pompiers et elle est emmenée.

 













Les BAC se faufilent parmi les militants, se faisant passer pour des soutiens.



Mais les gens ne sont pas dupes… et ils sont vite repérés.












Pendant ce temps, un représentant de la Préfecture est envoyé pour consulter le Préfet.

  
Quelques minutes plus tard, les délégués ont pu obtenir une réponse : un rendez-vous est fixé le vendredi 1er juillet à 16 heures.

Une première étape est franchie, mais il reste beaucoup à faire, car rien n’est encore acquis. La fin du rassemblement est annoncée et les gens s’en vont.

La réunion du comité de soutien se tient sur la place et des propositions sont faites sur la suite des évènements.

La lutte continue !


- Réunion du comité de soutien -
tous les mercredis à 18 heures
Place de la Fraternité à la Courneuve

Organisons le front pour élargir la résistance contre les expulsions !


La Cause du Peuple

mardi 28 juin 2011

La Cause du Peuple n°8 est sortie !

La Cause du Peuple n°8 est sortie. A demander à lacausedupeuple[at]gmail.com.



Lutte de classe pour le logement
Elargissons la résistance contre les expulsions (p.3)
Le foyer AFTAM d’Epinay-République : un foyer taudis ! (p.4)
La lutte des travailleurs de la rue des Sorins à Montreuil (p.5)
Enquête préliminaire sur le logement (p.6)
Réquisitionnons les logements vides ! (p.7)
Logement : deux points de vue diamétralement opposés (p.7)
L’Etat, les masses et les logements vides (p.8)

Analyse
Main basse sur l’école publique (p.11)
INDIGNEZ-VOUS ! (p.12)
Contre les lois racistes antimusulmanes, contre le projet de révolution culturelle loyaliste ! (p.14)

(in)justice de classe
Comme un poisson dans l’eau (p.15)

En bref
Une mère séparée de ses enfants (p.16)
Sri Lanka : les droits humains sont menacés ! (p.16)
Expulsion et harcèlement des Tunisiens (p.16)

samedi 25 juin 2011

La Courneuve : le Tribunal du côté du préfet

Le Tribunal Administratif de Montreuil a rejeté la demande de réhebergement sans motivation.

Plaine Commune a de nouveau assigné les expulsés pour demander l'expulsion du campement.

L'audience a lieu lundi matin à 9h30 au Tribunal de Grande Instance de Bobigny, soyons nombreux.

vendredi 24 juin 2011

Le foyer d'Epinay dans la lutte !


Voici les nouvelles sur le Foyer taudis d'Epinay :

Cette semaine s'est tenue une réunion de soutien au foyer AFTAM d'Epinay-République (Pour rappel de leur lutte, notre précédent article : Les habitants du foyer taudis AFTAM d'Epinay en lutte !).

Lors de cette réunion, la nécessité de poursuivre la lutte et la nécessité de s'unir avec les autres luttes sur le logement ont particulièrement été discutées. 

Il a été établi qu'une grande marche devait s'organiser et que les préparatifs de cette marche devaient être une large information en direction de la population des communes voisines.

Pour résumer, le message que veulent faire passer les habitants en lutte est "Nous ne passerons pas un hiver de plus dans ce foyer taudis !"

D'autre part, la nécessité de l'unité avec les autres luttes en cours sur le logement a été soulignée. Des efforts vont donc être développés à cet effet par différents moyens.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ainsi, les prochains rendez-vous sont :

Mercredi 29 juin à 15 heures - RASSEMBLEMENT
devant la préfecture de Bobigny
- La Courneuve, Epinay, Montreuil, élargissons la résistance ! -


Dimanche 3 juillet à 10 heures - DIFFUSION ET INFORMATION
au marché de Saint Denis (93)
diffusion de tract (celui-ci) et information en direction de la population
- Informons la population et organisons-nous ! -

Mardi 5 juillet à 18 heures - REUNION
au Foyer Epinay-République - 162 avenue de la République à Epinay
réunion du comité de soutien
- Rejoignez le comité de soutien du Foyer ! -
  
Elargissons la résistance !!!

Pour plus d'information, contactez lacausedupeuple at gmail.com


La Cause du Peuple

jeudi 23 juin 2011

Comme un poisson dans l'eau !


Le bruit court rapidement dans le quartier: « on arrête Aurore Martin! » Une trentaine de personnes, militants ou non, arrivent dans l’appartement, et le nombre augmente. Il n’y a aucune violence mais la situation est bloquée: au bout d’un certain temps, la police doit faire demi tour et abandonner l’opération… Aurore Martin, accompagnée de la foule qui la protège, peut sortir s’exprimer.

Cet évènement est très instructif pour tous les révolutionnaires et militants politiques.

D’abord, il prouve clairement que sous un laïus concernant la liberté d’expression et tout le blabla, le gouvernement français n’hésite pas à arrêter et déporter des militants pour des faits pourtant parfaitement légaux en France, et fonctionne main dans la main avec la police espagnole (en effet en Espagne on peut se retrouver dix ans en prison pour simple appartenance à un parti interdit; or Batasuna est légal en France). C’est pour cela aussi que la mort de Jon Anza n’a jamais été élucidée.

Ensuite, que malgré cette globalisation de la répression, on peut gagner. En se basant dans le peuple, en ne faisant qu’un avec lui (« comme des poissons dans l’eau »), les forces du gouvernement sont rapidement très limitées…

C’est une bataille gagnée, il reste une guerre à mener.

La lutte des résidents du foyer Epinay République continue !

Nous avons participé à la réunion du comité de soutien du mardi 21 juin
et des actions sont prévues pour les jours à venir.

Très vite, la suite des nouvelles !

Le tract original des résidents est à télécharger  ici  via le site du COPAF, le Collectif Pour l'Avenir des Foyers, membre du comité de soutien.



La Cause du Peuple

lundi 20 juin 2011

Grand rassemblement contre les expulsions le 29 juin !

Mercredi 29 juin 2011
- dès 15 heures -
Rassemblement devant la Préfecture de Bobigny
Expulsés de la barre Balzac - Occupants de la Fraternité


Ce mercredi 29 juin 2011 est organisé un grand rassemblement à 15 heures devant la préfecture de Bobigny. Ce sera l'occasion d'afficher notre soutien aux expulsés de la barre Balzac - Occupants de la Fraternité, mais aussi de se réunir pour s'opposer de manière générale aux expulsions, qu'elles aient lieu à la Courneuve, Montreuil ou ailleurs. 

Élargissons la résistance !

Partout, discutons, créons des comité de lutte 
et organisons-nous contre les expulsions !

Soyons nombreux pour cet après midi de solidarité et de résistance !




























 
Vous pouvez télécharger ici :


La Cause du Peuple

samedi 18 juin 2011

Elargir la résistance - Manifestation des squatteurs de la rue de Sorins

Ce samedi 18 juin
a eu lieu la manifestation 
des squatteurs du 94 rue des Sorins à Montreuil.

De nombreux soutiens étaient présents :
Les familles de la Courneuve, les tunisiens de Lampedusa, ...


Ci-dessous, un petit récapitulatif sur la lutte du squat de la rue des Sorins et le compte rendu de cette belle journée de solidarité  ...

 

PETIT RAPPEL : 
En 2008, de nombreuses personnes ont commencé à occuper l'ancienne usine du 94 rue des Sorins pour ne pas être à la rue. Aujourd'hui, ils sont plus de 300 de l'Afrique de l'ouest, jeunes travailleurs et familles, et n'ayant pas tous des papiers.




Le 26 avril, une convention a été signé avec la mairie de Montreuil, Véolia et la CNL (Confédération Nationale du Logement) pour installer des sanitaires dans l'usine.
Le 2 mai, il ont reçu un arrêté préfectoral d'expulsion à partir du 22 mai. 
La volonté des squatteurs est de lutter : "Nous voulons travailler et être logés dignement, avoir des papiers pour ceux qui sont sans-papiers, et vivre comme tout le monde".
Ils souhaitent le soutien de la ville et l'unité des autres "expulsables". 
Depuis le 21 mai, la police les harcèle et ils vivent avec le risque de l'expulsion de leur logement ET du territoire français. 

Aujourd'hui, malgré tout cela,
leur motivation est tenace et ils sont toujours en lutte ! 

Leurs revendications :
- ne pas être expulsés ni de leur foyer, ni de France ;
- une table ronde avec la mairie, la préfecture, le conseil général et toutes autres instances qui permettraient de trouver une solution pour le logement et les papiers;
- un relogement pour toutes tous, collectivement et de façon durable ;
- une régularisation pour tous et toutes.

Ils organisent tous les jours un point info sur place de 18 heures à 19 heures.
-----------------------------------------------------------

La manifestation de ce samedi a prouvé que la question du logement nous touche tous et toutes. De nombreux passants ont montré leur sympathie, nous faisant part de leurs problèmes de logement. Plusieurs collectifs de soutien sont venus prêter main forte et mettre en pratique la solidarité.

En témoigne l'ambiance du départ de manif :

video


Les photos de la manif : 

 
Départ du 94 rue des Sorins

La solidarité est une arme !



 
Les expulsés de la Courneuve étaient présents pour soutenir les squatteurs

 
"La pauvreté n'est pas un délit mais laisser 300 personnes à la rue est un crime"

 

C'est pas les immigrés, c'est pas les sans-papiers
c'est le système qu'il faut changer !

 



  A Montreuil, La Courneuve, Epinay ou ailleurs,
luttons tous ensemble ! 

Élargissons la résistance contre les expulsions !!!



La Cause du Peuple

jeudi 2 juin 2011

Les habitants du foyer taudis AFTAM d'Epinay en lutte !

Voici un petit reportage photo
sur le foyer AFTAM du 162 rue de la République à Epinay sur Seine :

Pour décrire rapidement la situation, le foyer existe depuis 1965. Il y a eu un comité de pilotage de relogement de 1999 à 2003 mais qui n'a pas abouti pour les travailleurs sub-sahariens et quelques travailleurs maghrébins.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le foyer est en piteux état. Dans une aile, il n'y a pas de portes, ce qui rend la situation invivable en hiver. Il n'y a pas de chauffage et les résistances utilisées pour se réchauffer font sauter le disjoncteur... La seule isolation qu'il y ait est à l'amiante ! Et pour cela, les résidents payent 128 € par mois !


Cette visite nous a empli de révolte et de colère
que nous allons transformer en énergie pour la lutte !

En attendant un reportage plus complet, vous pouvez trouver un peu plus d'informations sur cette page : http://www.copaf.ouvaton.org/aftam/epinay.pdf.


Voici les photos qui se passent de commentaires...