lundi 12 novembre 2012

Manif contre l'ayroport de Notre-Dame-Des-Landes



Notre Dame Des Landes, Ayrault  t’es  foutu , Placé est dans la rue, ne pas rigoler, merci.

Une manif  maigrelette , 



1500  participants-tes, qui a commencé par la plantation d’un arbre dans un jardin potager de Belleville, inauguré le 1 novembre, à Paris ce 10 novembre 2012.



Manifestation  sous contrôle policier, devant, derrière, sur les côtés.


Les agences bancaires



et les parkings Vinci défendus  par des Vallseurs-euses  ( le plus souvent gradées) bleu marine… 



Manifestation unitaire si la grande majorité défilait sans drapeau ,




on a pu remarqué un carré vert et un autre PG



, aucune banderole contre le projet inutile du triangle de Gonesse lié au Grand Paris du pote à Ayrault, celui qui expulse si bien les squats pour reloger les sans logis…
Après les sables lybiens, les verra-t-on se vêtirent, à nouveau, de kaki, pour défendre les mines d’uranium et préserver l’indépendance énergétique de la France dans le " respect des normes sociales et environnementales" au Mali.
Certaines convergences de vue ( déclarations du 7 novembre contre les tags des permanences PS) entre Valls et Pompili donnent froid dans le dos.
Des mots d’ordre gentils, pas un seul "Ayrault pourri, t’es payé par Vinci" ou "P comme pourris, S comme salauds,  à bas, à bas, le parti socialo", qui résonnaient à Nantes lors de la manif du 27 octobre dernier.



Un drapeau No Tav,



 quelques légumes, 



 les trombones des Fanfares Rebelles jouant



avant la dispersion devant l’Hôtel de Ville de Paris dont l’accès à la place (de grève) sera interdit, sous une pluie diluvienne.
En passant devant le siège de l’administration pénitentiaire, rue du Renard, pas un mot pour Aurore Martin.
Le 17 nous serons à NDDL, et malgré les tentatives de séparer le bon grain de l’ ivraie, "Nous partirons ensemble, nous reviendronts ensemble" comme dit la Résistance du Val de Suza.

Résistance qui sera à Lyon, le 3 décembre, lors de la rencontre Papahollandréou-Monti ayant pour sujet l’ ubuesque projet de la ligne LGV Lyon-Turin.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire